fbpx

La fabrication d’une bouteille en verre, un processus maitrisé

Le verre est un emballage alimentaire particulièrement adapté aux exigences sanitaires du domaine. Le caractère naturel des composants d’une bouteille en verre constitue un label de qualité supérieure. Les fabricants de bouteilles en verre mettent également en avant sa recyclabilité infinie qui en fait un matériau respectueux de l’environnement.  Les premières traces d’objets en verre remontent à environ 4 000 ans avant Jésus-Christ. Depuis, si les grandes étapes de la fabrication de ce matériau restent semblables, la fabrication de bouteilles en verre s’est industrialisée. Aujourd’hui le verre est l’un des matériaux les plus utilisés pour les récipients.

Les différents matériaux d'une bouteille de bière

Les matières premières d’une bouteille en verre

Le verre est un matériau produit à partir de matières premières naturelles. La fabrication d’une bouteille en verre s’obtient à partir d’un mélange de sable, précisément de silice, à plus de 70 %, de soude sous forme de carbonate de sodium et de calcaire qui ont pour fonction de faciliter la fonte de la silice. Des additifs sont également ajoutés en fonction de l’usage qui est fait du verre : du magnésium pour le rendre plus résistant, de l’oxyde de fer pour obtenir une teinte verdâtre…
A ce mélange et à l’eau est ajouté du calcin, des débris de verre provenant des déchets de fabrication ou de la collecte sélective.

Le verre, un matériau recyclable à l’infini

Le calcin utilisé par les grossistes de bouteilles en verre a plusieurs fonctions. Il permet d’éviter le gaspillage par la valorisation des déchets et d’économiser sur les matières premières prélevées dans la nature. Cependant, la production à partir de verre recyclé nécessite au moins 20 % de matières premières nouvelles. L’utilisation du verre recyclé permet également de réaliser des économies d’énergie car le calcin fond à des températures sensiblement inférieures à celle de la silice et par conséquent l’ajout de fondants devient superflu. L’industrie française du verre s’est lancée dès 1974, dans une véritable politique de recyclage du verre. En 2015, le taux de recyclage s’élevait à près de 75 %.

Le processus de fabrication d’une bouteille en verre

La fabrication d’une bouteille répond toujours à un process rigoureux et fait l’objet de multiples contrôles qualité. Les fabricants de bouteilles en verre commencent par faire fondre le mélange de matières premières et calcin, en continu dans un four à 1500°. Entre l’entrée du mélange et la sortie du verre en fusion 24 heures s’écoulent. Le verre en fusion est ensuite acheminé via des canaux dans des machines de formage. Un filet de verre en fusion est découpé en gouttes, déposées dans un moule où l’on procède au soufflage ou au pressage. Pour garantir la solidité des bouteilles en verre, celles-ci sont réchauffées puis refroidies progressivement dans une arche de recuisson. Les qualités de chaque bouteille en verre, qu’il s’agisse de bouteilles de bières vides ou de récipients destinés à contenir un autre produit, sont vérifiées dans des machines de contrôle. Les grossistes de bouteilles en verre vérifient ainsi la qualité du bouchage, l’épaisseur du verre, ses dimensions…. Les bouteilles ne présentant pas toutes les qualités requises sont refondues. Pour l’expédition, les bouteilles en verre sont conditionnées sur des palettes. Certaines bouteilles peuvent être décorées avant de recevoir le liquide : vin, bière, eau

Powered by Atypic